mercredi 28 juillet 2010

Hommage en mineur aux "voleux d'poules"

Si monsieur Nicolas Sarkozy était né comme tout le monde à Neuilly-la-Campagne, il aurait pu exprimer le vrai fond du tréfonds de sa pensée à propos "des gens du voyage et des Roms" en parlant de ces sacrés "voleux d'poules".

Cela aurait eu le mérite d'exprimer en toute clarté l'amalgame qu'il avait en tête.

En attendant les annonces accompagnées de coups de menton qui seront faites à la fin de la réunion de cette fin d'après-midi à l'Élysée, voici juste un peu de musique, de celle qui adoucit les haines et les ressentiments, en hommage à tous les pourchassés, ou plus généralement en hommage à "l'autre, sans qui je meurs"...

(Je reprends le titre général du numéro 81 de la revue Cassandre/Hors-Champ, qui contient un beau dossier intitulé Rroms, un peuple de promeneurs. Voir le sommaire ici.)




Minor Swing, que Django Reinhardt a enregistré pour la première fois en 1937, est un thème d'une grande simplicité mais d'une extraordinaire richesse.

Le site Djangopedia permet d'accéder à 25 interprétations...

Dont celle-ci, par Bireli Lagrène, Stochelo Rosenberg, Angelo Debarre et Tchavolo Schmitt au festival Jazz à Vienne, en 2002.




Ma version préférée est la suivante, d'une exécution moins parfaite, mais enrichie de toute la gentillesse de Bireli Lagrène et du bonheur d'un gamin...

Au festival Django Reinhardt de Samois, en 2006:




9 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour..
Il y a environ trentes ans (ce n'est pas rien je le crois) je suis a vélo sur une petite route d'une petite ville j'y passe souvent,je vois deux petits "manouches"ils doivent avoir environ 6 ou 8 ans,le petit dit a sa soeur tout en me tirant dessus avec son lance pierre :tien regarde celui là il va enculer son grand-pére et sa grand-mére,acte gratuit de "leur" part.
Il y a quelques mois je suis au travail,je suis routier,je fais du "regulier" CAD que je fais tous les jours la meme route,un jour a 21h30 au mois de septembre,je ne peux eviter un malheureux chien qui traverse la route,le chien est tué net au risque de deteriorer ma camionnette...je passe sur certains details de cette autre "mésaventures" pour faire bref;en bref donc cet accident s'est fini par le fait que je me suis retrouver avec toute la famille sur le dos,litterallément lynché (coup de pied dans les parties de la part d'un fils,coup de poing(crochet)a la tempe de la part du pére,insultes a gogo de la part des filles,etcetc).
Je suis convaincu que ces gens sont des parasites asociaux pour la pluparts d'entres eux,des parasites je ne trouve pas d'autre mot;voila,simple commentaire d'un citoyen ordinaire de sa petite classe sociale..
au plaisir de vous lire.

Guy M. a dit…

Merci de votre témoignage.

Je regrette que la musique de Django, qui était le fond de ce billet, n'ait pas adouci votre ressentiment.

Pour porter plainte, vous savez où vous adresser.

Anonyme a dit…

Lors d'un futur controle police ou gendarmerie du secteur ou la mésaventure m'est arrivée et si cela me revient a l'esprit je leur ferais peut etre la remarque simplement,qu'il y a des choses plutot graves qui se passent sur les routes..
Django reinhart nous laisse de la belle musique je connais un peu,si tous les gens du voyage pouvaient etre aussi pacifique que lui les choses iraient beaucoup mieux.
Merci a vous,au plaisir de votre blog.

Guy M. a dit…

...de rien.

François a dit…

@ anonyme:
Des parasites sociaux?
Oui, sauf si l'on considère que les richesses de la planète appartiennent équitablement à tous les êtres qui y naissent. D'où d'ailleurs la belle et grande utopie d'un revenu minimum universel planétaire!

Certes je n'ai pas eu à pâtir de mésaventures telles que les vôtres.
Mais enfin qui sont les vrais parasites? Ne sont-ce pas plutôt ces beaux parleurs aux ongles manucurés, ces maffiosi aux belles manières qui tiennent la justice, les médias, les instances politiques, bref la démocratie par les couilles à l'en faire dégueuler du dégoût du peuple?

amicalement

Anonyme a dit…

Pour François ( je me nomme Dominique,je le dis ici je me souviens mais ne suis plu sûr que ce soit sur ce blog,je parcours souvent plus d'un sites et blog;de la part du propriétaire qu'il aimerait bien mieux lire voir des comm de la part d'un prénom plutot que d'un anonyme)

Peut-etre que le pouvoir,un certain pouvoir,rend il "corruptible"..mais les actes malsains,malintentionnés de ces gens de pouvoir que l'on peut peut etre nommer parasites vivent dans leurs classes sociales a laquelle je ne suis pas amené a cotoyer,d'ou un effet de leurs actes nullement ressentie.Des mésaventures voir anecdotes j'en ai veçu d'autre,confrontés a ce que j'ai appelé ici des parasites asociaux.

Bien a vous.

Guy M. a dit…

De la part du taulier en vacances:

Il m'avait semblé que l'on était dès le départ à une sorte de point d'arrêt.

Dès que j'entends le mot "parasite", hélas, j'entends cette phrase qui fut prononcée par je ne sais qui (infamie, j'oublie ton nom !): "dans les chambres à gaz, on n'a gazé que les poux".

Le point Godwin est pour moi.

Et dix de der !

Dorémi a dit…

Et hop !
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/billet-francois-morel/index.php?id=95122

Guy M. a dit…

Excellente chronique du grand Morel...

Merci pour le lien.