dimanche 11 janvier 2009

Couleurs et lumières du Mali

Monsieur Hortefeux doit être bien déçu: le Mali n'a pas signé avec la France les accords de gestion des flux migratoires.

D'après une dépêche de l'AFP, citée par RESF:

Les négociations entre la France et le Mali sur les flux migratoires se sont de nouveau soldées jeudi à Bamako par un échec, les autorités maliennes refusant une nouvelle fois de signer un accord sur l'immigration, a-t-on appris de source gouvernementale malienne. "Nous venons de chez le président de la République (Amadou Toumani Touré) qui a reçu les délégations malienne et française. +C'est non+, le Mali n'envisage pas signer actuellement un document", a affirmé à l'AFP un responsable malien du comité franco-malien sur les migrations.

Voilà une bonne nouvelle qui n'a pas fait l'objet de la moindre brève dans nos quotidiens.

Le Mali, c'est si loin... et nous avons si froid.

Au Mali j'ai fait un voyage un peu compliqué avec des compagnons compliqués et des véhicules réticents... Mais ce sont peut-être ces voyages compliqués qui permettent les plus attachantes rencontres et qui laissent les meilleurs souvenirs.

Miquel Barceló, Les pêcheurs du fleuve,
technique mixte sur papier,1988.


Miquel Barceló Artigues est un artiste qui mérite sans conteste de figurer parmi les plus inventifs de nos contemporains. Pour vous en convaincre, il vous suffira de jeter un coup d'œil sur la notice qui lui est consacrée dans ouiquipédia, ou, mieux, sur ce site très riche ou sur son site officiel.

Une grande partie de son œuvre multiforme et généreuse a été conçue et exécutée au cours de voyages et de séjours au Mali. Un très petit nombre de ses carnets de dessins avaient été présentés au centre Pompidou, il y a quelques années... Ils sont maintenant rangés, c'est bien dommage, mais je les retrouve sur la page sobre papel du site non officiel.

Sangha ibè. Deux sœurs et jeune mère,
technique mixte sur papier, 2000.


En parcourant ce site, je vous souhaite, si vous ne le connaissez pas, de faire connaissance avec cet amoureux des formes, de la lumière, de la couleur, et de la vie.

Ce disant, je pense que vous trouverez peut-être curieux mon dernier choix.

Mais j'ai éprouvé une sérieuse commotion esthétique en découvrant cette toile à la galerie Yvon Lambert où elle était exposée.

Crâne aux allumettes,
technique mixte sur toile, 2006.

4 commentaires:

Marianne a dit…

L'auvergnat n'aura pas eu satisfaction et quittera son ministère avec un tableau de chasse incomplet ,bravo aux Maliens qui montrent par ce refus que quelques africains prennent leurs destins en mains . C'était un vœu pieux de Sarkozy lors du discours de Dakar, le voila partiellement exaucé .
Beau lien artistique , grande maitrise du geste et des matériaux .

Le Charançon Libéré a dit…

J'aime bien ce que tu montres de Barcelo. Peut-être un peu moins ce qu'il a fait [pour la salle de conférence de l'ONU->http://deliredelart.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/05/miquel-barcelo.html], mais il faut reconnaître que ça claque aussi.

abcdetc a dit…

C'est bien beau…
Je transmets à ma mère que le Mali a métamorphosée au début des années 80…
Au point que j'ai failli être nationalisé Malien ou presque.
Blanc comme je suis, ça le faisait pas.
Bonne journée.

Guy M. a dit…

@ Marianne,
Ce discours de Sarkozy restera sûrement dans l'histoire... de son règne. Dommage qu'il n'ait pu eu l'idée de la prononcer dans un lieu comme Tombouctou, par exemple.

@u Charançon,
J'aimerais bien voir cette salle! avant que ça ne s'écroule.

@ JR,
Je suis passé au Mali à la fin des années 70, et j'y ai perdu une paire de lunettes. Ta mère les aurait pas trouvées des fois ?