mercredi 11 mars 2009

L'archevêque qui aime tant la vie...

Contrairement à beaucoup de mes amis anticléricaux qui se boufferaient bien un curé à chaque repas si le marché pouvait fournir, je n'ai rien contre les ecclésiastiques: si l'un d'eux voulait devenir mon gendre, je n'y verrais pas d'inconvénient majeur.

Car, c'est comme dans toutes les professions, il y en a des "presque bien".

La proportion ne doit pas être plus faible que chez les supporteurs de foutebaule, par exemple.

Bien sûr, si l'on va chercher de plus en plus haut dans la hiérarchie, évêques, archevêques, papes, le pourcentage devient évanouissant, et même très proche de zéro pour la dernière catégorie; mais il ne faut pas non plus donner dans le catastrophisme.

Nous autres normands de Normandie avons eu autrefois un évêque aux idées si larges qu'il a fini par être destitué de sa charge et nommé in partitus à la tête d'un diocèse déjà déserté à la mort de Saint Augustin... Nous sommes très fiers de le voir de temps en temps, "sur not'télé", en train de rencontrer des sans-papiers ou de manifester avec des Palestiniens. Parfois nous nous disons qu'il a des engagements assez proches de nos préoccupations...

On ne peut en dire autant de son frère en Jésus-Christ dom José Cardoso Sobrinho, archevêque d'Olinda et de Recife.

Pour les intimes, c'est Dom Dedé...

Simple rappel:

L'avortement d'une fillette au Brésil. Le 5 mars, l'archevêque de Recife, Mgr José Cardoso Sobrinho, excommunie la mère d'une enfant violée et enceinte ainsi que les médecins ayant procédé à l'avortement. Le lendemain, le président Lula déplore cette décision. Le 7 mars, le cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la Congrégation pour les évêques au Vatican, soutien son confrère brésilien.

Et une précision, d'ordre juridique:

Seuls la fillette et son violeur échappent aux foudres de Dom Dedé. Elle, parce que mineure ; lui, parce que la jurisprudence catholique n'a rien prévu pour le châtier. "Il a commis un péché très grave, admet l'archevêque. Mais, aux yeux de l'Eglise, l'avortement est un crime encore plus grave."

Anéfé, le Nouveau Code de Droit Canonique, du 23 janvier 1983, prescrit ceci:

Can. 1398 - Qui procure un avortement, si l'effet s'en suit, encourt l'excommunication latae sententiae*.

alors que:

Can. 1397 - Qui commet un homicide, ou enlève quelqu'un avec violence ou par ruse, le retient, le mutile, ou le blesse gravement, sera puni, selon la gravité du délit, des privations et interdictions prévues au can. 1336; quant au meurtre des personnes dont il s'agit au can. 1370, il sera puni des peines établies par ce même canon.

(On peut trouver les enseignements pontificaux sur l'avortement à cette adresse, et consulter le texte du Droit Canon de 1983 ici ou ...)

Excommunication des Albigeois, au bon vieux temps.

Il nous faut faire un effort pour imaginer la violence que peut représenter,pour un croyant vivant dans un pays de croyants, une excommunication, qui peut se traduire socialement par un rejet hors communauté... Mais il ne faut pas négliger cet aspect de la question, car en donnant tant de publicité à sa décision, l'archevêque d'Olinda et de Recife a sûrement tenu compte de cela.

Si le Dieu que tu prêches existait, archevêque, il te vomirait. Et tu le sais.

Moi, qui ne suis qu'un homme, je n'ai qu'un rêve pour me distraire de ma nausée: pouvoir te clouer sur la porte de ma grange le jour où tu passeras dans mon canton.

Quand tu voudras.



* Selon le code de droit canon, ceux qui se rendent coupables de fautes extrêmement graves à l’égard de la doctrine sont déclarés excommuniés automatiquement, latae sententiae, sans qu’il soit besoin d’une décision expresse de l’autorité compétente.

7 commentaires:

Margaret a dit…

Ouais, ben faudrait voir à partager avec les copains ! Parce que je donnerais volontiers un cuissot de cet archevêque-là à bouffer aux chiens de mes voisins du dessus ! En espérant qu'ils s'étoufferont avec...

[Une chose est sûre : ça ne donne pas envie de se convertir !]

Dominique a dit…

Expresse, féminin d'exprès plutôt dans ce sens juridique.
http://www.cnrtl.fr/definition/expr%C3%A8s
Ne pas se fier aux correcteurs orthographiques.

Guy M. a dit…

@ Margaret,

Je n'ai pas dit que j'avais envie de le bouffer... (Tu sais bien que je préfère des plats plus délicats).

Donc, la bête est à toi.

@ Dominique,

Merci pour la correction.

(J'avais copicollé, puis aménagé, un morceau de ma documentation... ça m'apprendra à ne pas faire confiance à frère Thomas.)

Marianne a dit…

Deux beaux sujets la musique de Besson et les prises de position de l'église mexicaine approuvées par Rome pour se bouger .
Il y a des prémices autour d'un verre à Paris http://www.kozlika.org/kozeries/post/2009/03/08/Il-vous-reste-moins-d-une-semaine...
l’install-party Dotclear de samedi 14 mars 2009 au bar Le Bon Pêcheur de la rue Lescot, à Paris de 10H à 18 H .
Je n'en sais pas plus mais boire en bonne compagnie me semble un bel objectif

Guy M. a dit…

Brésilienne, l'église...

Merci de proposer un lieu de rencontre (central, si je ne m'abuse) aux parisiens.

Marianne a dit…

La proposition ne vient pas de moi mais du lien cité . Désolée pour "l'horreur " attribuée à la mauvaise église . Je présente toutes mes excuses à l'église mexicaine à laquelle je souhaite de ne pas chercher à égaler sa consœur brésilienne et si toutes les deux pouvaient restées dans leurs auberges respectives !

Guy M. a dit…

S'agirait-il d'une tentative de spamming de la part de kozlika/kozeries ?