dimanche 8 juin 2008

Supplément culturel du dimanche

Mis à part un goût vestimentaire déplorable qui semble le pousser à porter sur scène des falzars aussi élégants que la tenue du général Schwarzkopf tenant ses points de presse lors de la première guerre du golfe, John Zorn est un musicien assez doué pour secouer le cocotier du jazz planplan et tchikiboum-tchikiboum, mais pas seulement puisque son travail déborde largement le domaine du jazz.

Voici quelques aspects filmés de son travail, avec quelques uns des nombreux ensembles qu'il dirige (il y en a d'autres!)


Pour se mettre en oreille, voici notre homme (mal)traitant un thème culte, avec son groupe Naked City (Plus)
James Bond Theme (1992 à Bimhuis, Amsterdam)



John Zorn - saxophone alto, Bill Frisell - guitare, David Weinstein - piano,
Wayne Horovitz - orgue hammond, Carol Emanuel - harpe, Fred Frith - contrebasse,
Joey Baron - batterie, Cyro Baptista - percussion.



Pour les accents klezmer et le repos de votre oreille, l'ensemble Bar Kokhba.
Hazor (2007 à Marciac, France)




Mark Feldman - violon, Marc Ribot- guitare, Erik Friedlander - violoncelle,
Greg Cohen - contrebasse, Joey Baron - batterie, Cyro Baptista - percussion,
John Zorn - direction.



Pour le très rigolard solo du batteur Joey Baron, l'ensemble le plus "jazz", Acoustic Masada.
Beeroth (2006 àVienne, France)



John Zorn - saxophone alto, Dave Douglas - trompette,
Greg Cohen - contrebasse, Joey Baron - batterie.



Enfin, pour le solo délirant de John Zorn et la belle sonorité de Marc Ribot, Electric Masada
Karaim (2003, à Nancy)





John Zorn - saxophone alto, Marc Ribot - guitare, Jamie Saft - orgue,
Trevor Dunn - contrebasse, Kenny Wollesen - batterie, Cyro Baptista - percussion.


Le bonus: une parcelle de composition de Zorn, en hommage à Marcel Duchamp.
Duchamp/Etant Donne
(extrait de "A Bookshelf On Top Of The Sky" DVD de Claudia Heuermann, 2002)





PS: John Zorn fera un passage par chez nous prochainement; j'ai relevé deux rendez-vous (il y en a peut-être d'autres)

A Paris, à la Cité de la Musique, un Domaine privé sera dédié à John Zorn, du 23 au 27 juin. Pour les très riches, un concert d'Acoustic Masada est programmé le 26 juin salle Pleyel.

A Marciac, le festival avé l'assent et la convivialité du Gers, où il semble prendre ses habitudes (ce dont je ne me plaindrai pas), John Zorn donnera un concert le 4 août avec une formation inhabituelle (Acoustic Masada et invités).

4 commentaires:

myrage a dit…

Merci!

J'ai pas tout écouté encore, mais c'est sympa de nous faire partager ça.

Et puis, la musique, c'est toujours plus positif et encourageant que beaucoup d'autres "activités" humaines...

Comme je le disais récemment sur mon blog (et tu y as répondu élégamment), heureusement qu'il y a quelques personnes qui me donnent encore un peu d'espoir pour l'espèce humaine, parce que la plupart des autres me dégoûtent et me donnent des envies d'antispécisme spécifique!

Ah, je veux aller vivre au Chiapas! Ok, c'est la guerre, là-bas, mais j'en viens parfois à me demander si ça ne vaut pas mieux que la résignation et la cécité volontaire. (je veux dire que là-bas, parmi ceux-es qui subissent la guerre de "basse intensité", il y a des êtres fiers, forts et généreux...)

Mouais-ouais, mais bon, je ne suis pas encore prête pour la lutte armée (woualah, pis c'est pas demain, je suis non-violente!), et je regarde encore bêtement ma petite télé...
Mais je ne regarderai pas les JO cet été.
De toute façon, une ode à la compétition!

Bon, je suis un peu énervée, merci pour la musique.

Bises.
(au fait, des nouvelles du Chiapas?)

Guy M. a dit…

Salut,
les nouvelles du Chiapas sont assez bonnes, à part la pluie, et encore la pluie...

Quant à la musique, j'aime beaucoup la musique de Zorn (colère, en allemand, je crois...)

Bises.

myrage a dit…

Les voyageurs, tu sais s'ils ont rencontré l'Argentin avec qui je les avais mis en contact? Aux dernières nouvelles, il ne leur avait pas répondu, mais ça fait déjà une bonne semaine...
Il est vraiment sympa, ça serait cool qu'ils se voient.

La pluie, ça ne m'étonne pas trop (sauf que je pensais pas que c'était la saison...).
Ils n'ont vraiment pas vu le soleil? :(

Bon, notre camarade scalpeur nous donnera sans doute des nouvelles directement dans qq temps, de toute façon.

Aussi, rapport au banc parisien, si tu attends qq années, on te proposera bien au moins une banquette dans notre paradis autogéré...
(mais faudra sortir les poubelles, ne pas tenir de propos sexistes, racistes, participer aux AG, faire la popote, etc.)
Le paradis, ça se mérite!
(ou bien c'est l'autogestion?)

bon, j'arrête mes bavardages, c'est l'heure de la douche, de toute façon.

A+

Guy M. a dit…

C'est une place de concierge dans un paradis autogéré que tu me proposes!! Est-ce vraiment un emploi troisième âge?

Bises.