vendredi 12 décembre 2008

Un ministère pour Claude Allègre



Malgré une mise en forme peu élégante, cela pourrait être un fragment de discours amoureux, versant mystique, comme les décortiquait le gentil Roland Barthes...

Toi, tu ne demandes rien, d’autant plus qu’il va te le donner…

Cette bribe de dialogue entre deux carmélites parlant de l'Aimé est susurrée par Bernard Kouchner à l'oreille de Claude Allègre, et se trouve rapportée par Liberation.fr, avec la vidéo en ligne.

Corps glorieux de Claude Allègre,
au moment de son extatique nomination.


Comme je suis sourd, je n'ai rien entendu, mais je fais confiance aux rédacteurs de Libé: ils savent bien entendre ce qu'il faut entendre.

De ce murmure naît la rumeur d'un possible retour aux affaires d'Etat de monsieur Allègre, à l'occasion du fameux remaniement ministériel qui devrait marquer l'année nouvelle...

Quelle place trouver à un tel monument du monde politique français ?

Certains pronostiqueurs audacieux l'imaginent retournant à son domaine de prédilection: l'enseignement et la recherche...

Dans le domaine de l'enseignement, il faut bien reconnaître que ses vues étaient prophétiques; ce qu'il a rêvé, monsieur Darcos le met en œuvre.

Il le fait d'ailleurs beaucoup mieux que lui, avec, certes,les mêmes arguments fallacieux et le même mépris écrasant, mais avec l'application d'un ancien bon élève de l'institution qu'il n'a pas quittée depuis le CP, en utilisant toutes les ficelles d'une administration qu'il connaît très bien.

Le parcours de monsieur Allègre, qu'il présente volontiers comme atypique et rebelle, est tout autre: pas d'agrégation, ni de poste de chaire supérieure, ni de titre d'inspecteur général... Si l'on ajoute sa naturelle bouffissure intellectuelle et son sens de la formule qui veut tuer, on comprendra que les très sages syndicats de l'Education Nationale aient réussi à se mobiliser contre lui.

Au lieu de cela, regardez monsieur Darcos. Ses déclarations et ses actions vont nettement plus loin que celles de monsieur Allègre en son temps. Il exsude son mépris de partout. Chacun (élèves, maîtres, parents) en a sa part, et tous l'ont tout entier...

Et il encore debout et fait face à un mécontentement qui monte... (le lien vous mènera vers le site du Mammouth Manchois Enervé, qui renvoie à une pétition).

Pourquoi ne pas le laisser à sa place, bien droit dans ses bottes (accessoire, devenu indispensable à un ministre, qu'il porte très bien...)


Pour monsieur Allègre, dont on sait le talent à l'ouvrir à tout propos et hors de propos, il faut créer un grand ministère où il pourra utiliser ses compétences pour le plus grand bien de la nation.

Je le vois très bien Ministre de l'Ouverture.

Il peut faire ça très bien.

8 commentaires:

Le Charançon Libéré a dit…

Kouchner, Allègre… tu te régales, non ? C'est cool, c'est à nous que tu fais plaisir en piquant ces badernes gonflées de leur propre importance. Ne manque plus que Besson au tableau de chasse, même si lui est d'un genre différent.

pièce détachée a dit…

Ça fait vraiment un drôle d'effet... J'entends le Magnificat d'Arvo Pärt en double : le CD que j'ai mis dans le ghetto-blaster, et soudain, dans ce billet, cette même musique, qui est si mienne.
Tout d'un coup, Allègre, Darcos et consorts peuvent aller se faire voir. Pour quelques minutes, ils ne m'atteignent plus.
C'était pareil avant-hier, avec Angélique Ionatos.
Pour cette grâce de nuit glaciale, merci, Guy.

pièce détachée a dit…

P.S. L'extase de Sainte-Thérèse est en vogue : Le Charançon Libéré l'a utilisée il y a peu. Cela provient-il de vos penchants à la bondieuserie — bande de bigots ? Ou du fait qu'elle ornait, il y a une vingtaine d'années, la couverture d'un Séminaire de Lacan — bande de pervers abscons ? :)

Guy M. a dit…

@ Charançon,
Oui, je vais peut-être me lancer dans une "série"...

@ pièce détachée,
Je me suis aperçu, un peu par hasard, qu'Arvo Part était présent sur deezer et je n'ai pas pu résister...

Quant au séminaire de Lacan, il portait le beau titre de "Encore", si mes souvenirs sont bons.

myrage a dit…

J'aime beaucoup la musique aussi. Merci.
En ces temps d'ère glaciaire, c'est particulièrement savoureux.

Guy M. a dit…

Claude A. avait donc raison: le climat ne se réchauffe pas...

Le Charançon Libéré a dit…

"Cela provient-il de vos penchants à la bondieuserie — bande de bigots ?"

Ça ne peut être que ça. Parce que pour Lacan, je dois bien avouer mon incompétence crasse…

Guy M. a dit…

En ce qui concerne Lacan, on n'avoue jamais, on cite un calembour à deux balles et on met entre parenthèse "communication privée", ou "à paraître". C'est assez simple...