dimanche 14 décembre 2008

Belle mais étrange patrie

Cette "belle mais étrange patrie", je l'ai vue célébrer plusieurs fois sur scène par Angélique Ionatos, avec toujours la même ferveur.

"Omorphi ke paraxeni patrida".

Belle mais étrange patrie
Que celle qui m’a été donnée

Elle jette les filets pour prendre des poissons
Et c’est des oiseaux qu’elle attrape
Elle construit des bateaux sur terre

Et des jardins sur l’eau

Belle mais étrange patrie
Que celle qui m’a été donnée

Elle menace de prendre une pierre
Elle renonce
Elle fait mine de la creuser

Et des miracles naissent

Belle mais étrange patrie

Que celle qui m’a été donnée

Avec une petite barque
Elle atteint des océans
Elle cherche la révolte
Et s’offre des tyrans

Belle mais étrange patrie…

Odysseus Elytis.



(Belle mais étrange patrie
est suivie, dans ce concert, de I palami sou, (La paume de ta main), sur un poème de Dimitris Mortoyas.)


Odysseus Elytis, prix Nobel 1979, est bien méconnu en France... Il n'a même pas droit à une notice ouiquipédiesque en notre langue !

Et pourtant:



PS: Pour ceux qui prendraient goût à cette belle mais étrange langue-patrie, une vidéo où Angélique Ionatos interprète une chanson écrite par Mikis Theodarakis, sur un poème de Dimitra Manda: Mia thalassa.

8 commentaires:

Flo Py a dit…

Merci !

Guy M. a dit…

De rien... en ce qui me concerne.

Mais oui, merci à A. Ionatos, O. Elytis, M. Theodorakis, D. Manda, D. Mortoyas... à la Grèce.

Marianne a dit…

C'est beau . Ravie d'avoir découvert votre blog , j'apprends , je découvre et j'apprécie , merci d'avoir abandonné le Saxo.

Guy M. a dit…

C'est bien beau aussi le saxo, mais je pense aussi que le monde du saxophone pourra se remettre de mon abandon.

Dominique a dit…

J'en profite pour me faire un peu de pub, j'ai publié quelques poèmes de lui sur mon petit blougue et je ne pensais pas donner à lire un inconnu, mais j'ai vu qu'il était méconnu.
http://champignac.hautetfort.com/archive/2006/01/17/mes-racines-au-c%C5%93ur-de-ces-monts.html

Guy M. a dit…

Merci pour le lien...

J'ai été assez étonné, il y quelques années, d'étonner une de mes anciennes élèves, étudiante en grec moderne, en lui parlant d'Elytis...

pièce détachée a dit…

Mmmm... je me sens devenir comme la Thérèse du Bernin...
Encore !

Guy M. a dit…

Il y a quelques vidéos, je crois, sur le site personnel d'Angelique Ionatos... (voir Gougueule...)