vendredi 1 août 2008

Philippe Val, "honneur de la presse française"

"Pour la LICRA, Philippe Val est l’honneur de la presse française
par son engagement contre toutes les formes d’intolérance
et d’atteinte à la dignité de l’être humain."


Courrier* de la LICRA, daté du 29 juillet
et adressé à Christophe Barbier,
Rédacteur en chef de l’Express.






Il faudra que je songe (prochainement) à compléter mon assez remarquable curriculum vitae en précisant qu'au temps de mon "oisive jeunesse", je fus "approché" par l'entourage du tandem Font-et-Val qui envisageait alors de reprendre le Vrai chic parisien, ou Le café de la gare, ou un autre lieu enfumé fréquenté par des chevelus…

J'ai un peu oublié les détails de cette affaire: je me souviens surtout d'une épique polémique avec l'émissaire de Val-et-Font sur les mérites comparés du Gévéor-vieux-cépages et du Vin-des-Rochers-le-velours-de-l'estomac.


La collaboration envisagée ne se fit point, sans doute pour d'obscures raisons idéologico-œnologiques, à moins que la discussion ne se soit enlisée sur un différent idéologico-esthétique: de Philippe Val, je pensais "heureusement qu'il est avec Patrick Font !" et de Patrick Font, "dommage qu'il traîne Philippe Val !"

[Les nostalgiques dans mon genre, les curieux d'une époque révolue et les lecteurs en bas-âge pourront télécharger bon nombre des enregistrements du duo sur le site des auteurs réunis.]


Mais l'heure n'est plus à la nostalgie: notre ami Philippe Val est attaqué !

Les défenseurs de Philippe Val sont désormais fort nombreux, et composent un prestigieux panel représentatif des intellectuels de notre cher pays. On pourra en juger en consultant le "point de vue" publié par Le Monde sous le beau titre au rythme ternaire: Pour Philippe Val, "Charlie Hebdo" et quelques principes.

Loin de moi l'intention d'ironiser sur la présence ou l'absence de tel(le) ou tel(le) dans cette liste... mais vous pourrez constater que je n'y suis pas.

Je n'entends pas "apporter (mon) entier soutien à Philippe Val et à la rédaction de Charlie Hebdo pour la constance de leur engagement contre le racisme, l'antisémitisme et toutes les formes de discrimination."

Et puisque les signataires du "point de vue" font état de dérapages de Siné remontant à 1982 et 1997, il est peut-être utile de consulter cet article d'Acrimed pour juger de la qualité du dispositif antidérapage chez Philippe Val...

Philippe Val croyait avoir débusqué, en août 2007, les « gros connards » antisémites de l’association France-Palestine Solidarité. Huit mois plus tard, il se déclare « navré » de s’être trompé d’erreur. (Voir la suite ici)



* Ce courrier entend protester contre la publication par l'Express de ce gentil dessin du gentil Plantu.

Bientôt une affaire Plantu ?

11 commentaires:

Flo Py a dit…

Je ne veux pas ergoter sur la liste des défenseurs de Philippe Val - ce serait d'autant moins pertinent que tu as laissé ce point de côté - mais tout de même... Ça me fait mal que Fred Vargas participe à ce genre de connerie...

Je ne comprends même pas qu'on se sente obligé de défendre l'un ou l'autre. Pour ma part, plus j'en lis sur le sujet (et il y en a, des articles là-dessus, dis donc ! A croire que les journalistes ne voient rien de plus important à nous rapporter...), moins j'ai envie de prendre parti pour l'un ou pour l'autre... Je préfère carvalher sous la couette, tiens !

Bises et bon aprèm !

Guy M. a dit…

Ce cher Philippe est une aubaine pour la presse: en cette période de vacances, et avant les "jeux", il évite à ses copains journaleux de recourir aux "marronniers" habituels.

L'honneur de la presse française, on te dit...

myrage a dit…

carvalher?

Guy M. a dit…

Je pense que Melle Py fait allusion à la lecture des aventures de Pepe Carvalho, le détective imaginé par Vasquez Montalban...

Mais cela nous écarte fort du sujet.

Flo Py a dit…

@ Monsieur Guy : ah oui oui, pardon... Comme d'habitude, j'ai rien écouté ! "Ho-nneur de la presse française"... Je vais tâcher de m'en souvenir...

@ Myrage : "Cavalher", c'est retrouver Pepe Carvalho à l'heure de la sieste (donc lire, et... m'endormir, en l'occurrence). :-)

Bises !

Flo Py a dit…

Oups ! J'ai mis un peu de temps à laisser le commentaire (je viens de me réveiller...). Du coup, ça fait doublon. Désolée...

Guy M. a dit…

Pas de quoi être désolée, tout de même... mais tu aurais pu préciser que l'on trouvait un éloge de Carvalho ici-même: http://escalbibli.blogspot.com/2008/07/rgalez-vous.html

Flo Py a dit…

J'ai eu la flemme de chercher...
Pour me faire pardonner, je remets l'adresse du billet que tu nous donnes gracieusement, mais avé le lien : "Régalez-vous"
;-)

Bises !

Guy M. a dit…

Merci, Flo.

abcdetc a dit…

Les grands esprits, encore eux…
Je viens de poussivement terminer mon blouguage sur les 20 du monde…
Mais là, je pars en vacances
Garde bien l'honneur du blogage français que je dépose entre tes mains…
et dans le pinard, n'oublie pas Castelvin

Guy M. a dit…

C'est un réel plaisir de se re-rencontrer...

Et merci d'évoquer Castelvin, cela renforce mon délicieux étonnement d'être encore en vie...

Bonnes vacances.