samedi 4 avril 2009

Des nouvelles du débarquement de l'OTAN à Strasbourg

Vue de ma verdoyante Normandie, la ligne bleue des Vosges semble avoir viré au bleu très foncé, avec quelques touches de kaki et de verdâtre. On est très loin des chatoyants coloris du drapeau de la Paix.

Des couleurs qui vont bien avec un drapeau noir.

Hier soir, ce sont les couleurs de l'OTAN qui se déployaient dans la presse, avec une petite touche d'obamania qui s'attardait.

Reçu en grandes pompes à talonnettes par le couple Sarkozy, en présence de 500 invités sélectionnés dans les rangs des méritants de l'UMP locale, on a pu voir le président Obama jouer de tout son charme pour endosser la vieille défroque de la guerre contre le terrorisme déjà usée jusqu'à la corde par son prédécesseur.

Ce charme, il l'a déployé durant une rencontre truquée avec des jeunes européens, qui, à ma connaissance, n'ont pas été sélectionnés parmi les jeunes et les moins jeunes qui participent au contre-sommet. Les DNA ont retrouvé, à la descente du train, des élèves de lycée ayant assisté à cette rencontre "historique". Il est encore trop tôt pour savoir si le magnétisme et le charisme de monsieur Obama ont un effet sur la progression de l'acné juvénile de nos lycéens subjugués...

Pendant ce temps-là, ou un peu plus tard, le président Sarkozy faisait tout pour se faire remarquer:

Il semble bien que, pour une fois, Speedy Sarko respecte la limitation de vitesse.

Dans cette même presse, n'apparaissent que bien peu de nouvelles fiables sur le travail de mes amis qui participent au contre-sommet de Strasbourg et qui, au milieu de tracasseries militaro-policières, tentent de faire vivre une autre idée du monde, une autre idée de la vie.

Le mot de "tracasseries" est, pour autant que je puisse en juger, un euphémisme...

Rencontre de deux mondes...

Comme un seul homme décervelé, les médias insistent sur la confusion (encore un euphémisme) créée par la présence policière aux abords du village autogéré de Neuhof.

Là, encore une fois, aucune vue d'ensemble, aucun début d'analyse. Par réflexe conditionné, on insiste sur la cagoule, le bâton, la casse, et l'on s'empresse de mettre en gros titre "Deux gendarmes légèrement blessés" dès que l'information tombe. Mais on passe sous silence la cinquantaine de blessés du village, et on ne cherche aucunement à enquêter sur le cas d'un journaliste ou photographe blessé par un tir de flash ball à la tempe...

On constatera aussi que la parole est peu accordée aux organisateurs du contre-sommet, alors que se prépare une grande manifestation de protestation, sur un parcours insensé dans la zone portuaire, minutieusement préparé par les autorités de manière à bien montrer leur pouvoir et à bien exhiber leurs forces...

Mais on accorde beaucoup de place à monsieur Robert Herrmann, premier adjoint au maire (PS) de Strasbourg.

Je ne citerai pas les propos de monsieur Herrmann, mais je vous invite à les lire.

Et je vous préviens: ils sont à dégueuler.

Sans euphémisme.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Un illustre et très honorable chasseur de papillons me disait il y a quelques jours que le dispositif policier mis en place à Strasbourg avait de quoi transformer n'importe quel pacifiste indécrottable en pittbull (je cite de mémoire, hein).
Je crains qu'il ait bigrement raison... Dans un article du Monde mis en ligne ce matin, un CRS se félicite d'ailleurs qu'"on [soit] en train de gagner la guerre".
Tout ça est effectivement à dégueuler (et ça laisse un drôle de goût dans la bouche).

Bises quand même.

Guy M. a dit…

Merci pour le lien...

"Gagner la guerre", l'expression donne bien l'esprit dans laquelle cette opération de maintien de l'ordre a été menée.

Ani a dit…

...d'ailleurs Lim monde :

http://www.bakchich.info/Les-enseignants-chercheurs-se,07284.html

et la PQ en général devient tout simplement hallucinante de mystification

Sortir les canons à eau et autres grenades assourdissantes contre les clowns, y'a vraimment de quoi être fier...

laure leforestier a dit…

bonjour,
quelques liens intéressants sur Strasbourg :
Stras TV :
http://strastv.com//
et article 11 :
http://www.article11.info/spip/spip.php?rubrique11

Guy M. a dit…

@ Ani,

Avec tout ça, les choses sont de plus en plus claires.

@ Laure,

Merci pour les liens.

(Et je salue bien bas la digne équipe d'Article XI...)

Dominique a dit…

Laure Leforestier notoirement connue du Modem lirait donc des blogues gauchistes comme Article 11 et les recommanderait ? Ainsi les propos récents au sujet de l'extrémisme de Bayrou se vérifieraient ? Tout cela est étonnant et me dépasse.

Guy M. a dit…

Indispensable Dominique! Merci.

J'ignorais l'existence notoire de Laure Leforestier...

Mézaprétout, Laure est un joli prénom et Leforestier ne doit pas être un patronyme très rare...

(Et je ne peux qu'approuver la recommandation qui est faite d'aller lire les affreux jojos d'Article XI)

myrage a dit…

Merci de ces infozéliens...
Une autre pas très largement diffusée et dont on se passerait bien, il faut l'avouer : 300 migrants noyés dans la Méditerranée dimanche dernier. J'ai mis le lien sur mon blog, y'a qu'à cliquer (su l'image de mon profil, là...). Blog qui sera sans doute fermé bientôt, mais je ne peux pas me plaindre du peu e visiteurs, je n'y poste pas grandchose, c'est vrai!

Biz.

Guy M. a dit…

Strasbourg était un peu le centre du monde, mais l'infamie et l'ignominie est partout.

Merci de ta visite.

Et de ce rappel.

JBB a dit…

Eheh… j'arrive après la bataille.

Mais : merci pour toutes ces gentillesses largement imméritées.

Guy M. a dit…

Mais de rien...

Et rassure-toi, tu vas encore m'entendre à propos des témoignages de l'héroïsme d'artXI à Strasbourg !