mardi 1 avril 2008

Pruniers en fleurs

Je suis toujours ravi lorsque, dans un roman de Natsume Sōseki (1867-1916), le héros lit dans le journal des nouvelles sur la floraison des pruniers.

Je ne sais pas si cette tradition perdure au Japon (pourquoi pas, après tout), mais il me semble que nous n'avons jamais eu en France cette attention au passage des saisons.

Nos journaux ne respectent même plus la tradition du poisson d'avril. A moins qu'on ne considère la plupart des nouvelles comme de mauvaises blagues (et beaucoup y ressemblent).

Sans blague, depuis deux ou trois jours, dans mon jardin, le prunier a commencé sa floraison. Il s'agit d'un mirabellier de Nancy, immigré donc, et je ne lui ai pas demandé ses papiers. Il produira ce qu'il voudra, mais, tel que je le connais, ce seront de beaux fruits dorés et rosés que nous partagerons avec quelques oiseaux de passage.

Les pieds dans la rosée, je surveille la venue des fleurs, lente et peu abondante cette année, en pensant au très connu haïku de Kobayashi Issa (1763-1828):



En ce monde nous marchons
Sur le toit de l'enfer
Et regardons les fleurs.




Autoportrait de Kobayashi Issa


2 commentaires:

Christine a dit…

Vive les pruniers en fleur !

Guy M. a dit…

On ne peut pas dire qu'ils soient précoces dans ma vallée retirée, mais cela finit par arriver.