jeudi 12 février 2009

La rectitude de monsieur Besson

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. "
Georges Moinaux, dit Courteline.

Se faire traiter "d'élite tordue" par un homme dont la rectitude est aussi indubitable que monsieur Eric Besson relève bien aussi de la jouissance élevée que peut prendre un fin gourmet tel que moi.

D'autant plus que je me sens flatté d'être intégré dans l'élite de mon pays, ambition à laquelle j'ai joyeusement renoncé il y a une quarantaine d'années.

Mais mon nez délicat flaire dans ce recours au mot "élite", pris de manière dépréciative, une petite odeur nauséabonde qui s'insinue imperceptiblement... Comme un relent populiste revanchard, qui n'aurait pas choqué plus que cela dans la phraséologie lepeniste des anciens jours.

Quant au mot "tordu", je l'aime bien et je l'utilise la plupart du temps comme un compliment, à l'égal du mot "cintré".

Je me sens prêt à appliquer mon esprit tordu à la rédaction d'un éloge complètement cintré du "courbe".

Un point de vue assez élitiste sur la courbure de l'espace-temps.


Mais je pense être incapable de rédiger un éloge du "fourbe".

Il faudra que monsieur Besson trouve quelqu'un d'autre.

Il ne manquera pas d'alliés. Monsieur Frédéric Lefebvre, le porte parole de l'UMP qui arrive très bien à descendre tout ce qu'il défend, a déjà proclamé que "la dénonciation est un devoir républicain" et conseillé aux "élites tordues" de "regarder le dictionnaire".

Ce qu'il nous arrive de faire, anéfé...

Visiblement le dictionnaire utilisé par monsieur Besson est assez minimal et se préoccupe fort peu de l'historique du mot "délation", qui est présenté par lui en rapport direct avec le "langage de 2ième guerre mondiale"... Le mot et la chose sont attestés bien avant cela, mais cela ne donne aucune dignité républicaine à la chose...

Les détails de la délation républicaine inventée par monsieur Besson sont remarquablement résumés dans la dépêche de l'AFP qui rapporte ses propos.

Le dispositif de rétribution d'une dénonciation faite par un "clandestin", nommé ici "victime", est le suivant:

Le sans-papiers, une fois entendu par les services de l'Etat, disposerait d'"un délai de réflexion de 30 jours pour lui permettre de se soustraire à l'influence de ses exploiteurs et prendre sa décision de porter plainte". Ce n'est qu'une fois cette décision prise que "la victime pourra recevoir une carte de séjour temporaire" de 6 mois minimum, "renouvelable jusqu'à l'achèvement définitif de la procédure judiciaire".

Si une condamnation effective est prononcée, la victime pourra obtenir une carte de résident de 10 ans, selon M. Besson.

On ne dit pas si la "victime" sera protégée des représailles éventuelles par un placement dans un centre de rétention...

Eric Besson, attendant probablement une dénonciation spontanée
lors d'une visite dans un centre de rétention administrative (CRA).
(Il a gardé les clés dans ses poches.)

On appréciera le fait que cette sortie populiste ait été faite par monsieur Besson lors d'une visite en Grande-Bretagne, où il a tenu à rencontrer son "homologue"...

Mais on appréciera peut-être encore plus le fait qu'il ait profité de son passage "dans ce pays de l'habeas corpus"*, ainsi qu'il le signale pour faire son malin, pour relancer en catimini, mais avec la très grande franchise qui semble le caractériser, la question de l'utilisation des tests ADN.

L'article de LeMonde.fr qui donne l'information rappelle les faits suivants:

Tels qu'ils ont été votés en France dans le cadre de la loi sur la maîtrise de l'immigration en 2007, les tests ADN sont actuellement en expérimentation pour tout demandeur de regroupement familial, en cas de doute sur l'authenticité des actes d'état civil présentés. Mais le décret d'application n'a, à l'heure actuelle, toujours pas été adopté.

Il faut toujours se méfier de ces textes qui traînent, à l'essai, au cas où, pas encore appliqués...

L'article continue:

Tout en rappelant que douze pays de l'UE pratiquent de tels tests "sans que cela suscite polémique", M. Besson a annoncé que ce décret sera prochainement examiné par le gouvernement. Une réunion interministérielle aura en effet lieu sur le sujet le 18 février, au niveau des directeurs de cabinet et des conseillers, a indiqué le ministre, avant que le dossier soit porté sur le bureau de François Fillon. Sachant que ce dispositif avait été au cœur d'une vive contestation, Eric Besson a souligné qu'il voulait que "le décret, si le premier ministre donne son feu vert, crée le moins de polémique possible".

C'est peut-être un ballon d'essai lancé discrètement par monsieur Besson.

Alors, contactez le plus directement possible toutes les "élites tordues" que vous connaissez et prévenez-les: monsieur Besson nous prépare un coup tordu avec les tests ADN...


*Dire que la Grande-Bretagne est le pays de l'habeas corpus, c'est comme dire que la France est le pays des Droits de l'Homme: ça n'a rien à voir avec la réalité.

7 commentaires:

Marianne a dit…

Je ne sais pourquoi une légère nausée semble me gagner à la lecture des propositions de ce monsieur.Mais jusqu'où s'arrêteront -t- ils ? disait Coluche .

Guy M. a dit…

En tout cas, ils ne s'arrêteront pas tout seuls...

Mlle S. a dit…

On a déjà : "Délation.gouv"

Pour une France plus efficace, nous simplifions vos démarches

Mon :

voisin, locataire, employé, ex-femme etc :

Cochez les cases puis cliquez sur "Balancer"

A des gènes de gauchiste
Prend les transports en commun
A une femme trop belle pour lui
Ne regarde pas TF1 (ni M6)
N'a pas de chien
A des amis qui lui prêtent leur yacht pour les vacances
N'écoute pas Johnny Hallyday
N'a pas vu les bronzés 4
Est "bizarre"
Lit des livres
A des amis étrangers (dont des noirs)
Roule avec des pots non homologués
A fait des remarques (désobligeantes) sur la décongelation de Mireille Mathieu
Ne rit pas aux blagues de Jean-Marie Bigard
Est bronzé toute l'année
Ne croit pas au plein emploi d'ici 5 ans
Vit au dessus de mes moyens
Autre


http://www.delation-gouv.fr/

Guy M. a dit…

Merci pour le tuyau.

Je crois que je vais me dénoncer moi-même, ça va être plus simple.

JBB a dit…

Trop tard, je t'ai balancé hier pour activités anti-sociales, manque d'enthousiasme devant les glorieuses réformes nationales, déviationnisme culinaire et suspicion de pratique d'ironie. Ton compte est bon !

(Besson, il me fait penser au complexe du traître, le genre de mec qui en rajoute des tonnes pour se venger des valeurs qu'il a abandonnées. Quoique… Déjà bien avant le passage à l'ennemi, il n'avait plus guère de valeurs… j'ai rien dit.)

Flo Py a dit…

"Déviationnisme culinaire" ! :-D Elle est vachement bien trouvée, celle-là !
Bon, mon commentaire n'apporte strictement rien, mais en même temps, on est déjà tous d'accord : Besson est vraiment gerbique (pas au point de nous faire regretter l'abominable Hortefeux, mais gerbique quand même).

Bises et bonne nuit à tous.

Guy M. a dit…

@ JBB,

Ne me balancez pas tous, les pôvres policiers vont s'y perdre... et ça va encore gonfler les statistiques de la déviance.

@ Flo Py,

Tiens, je comptais revenir un peu sur la gatronomie...

J'avoue que le personnage de Besson est assez fascinant... Hortefeux était un peu plat...