mercredi 11 février 2009

La formation à prix entrepôt

J'ai le plaisir de vous inviter à ma soutenance de thèse

le lundi 9 février 2009 à 14H

"Du bricolage de l'université à l'Université du bricolage : la formation à prix entrepôt"

sous la direction de M. Nicolas Sarkozy

Campus Est- Bâtiment Vincent Bolloré (anciennement Université Stendhal - Grenoble)

Amphithéâtre Christian Clavier (anciennement Amphi 2)

Un pot de thèse suivra, offert par DEXIA


Cette invitation, assez classique dans sa forme, a été lancée au nom de madame Valérie P. par un Comité de mobilisation de l'Université de Grenoble 3, regroupant le Collectif MARRE, Sauvons L’Université !, SUD éduc. , SNESUP. et d'autres peut-être...

Il s'agit bien sûr d'une œuvre théâtrale très contemporaine, assez ouverte dans sa forme, peu exigeante en décors, dont le canevas peut être consulté et téléchargé à cette adresse, ou à celle-ci. Il est, je suppose, fortement conseillé de s'approprier ce canevas et de continuer à broder cette critique-charge de la réforme des Universités...

Le scripteur décrit ainsi les personnages et accessoires :

- Nicolas Sarkozy, avec une grosse montre, des ray ban et un téléphone portable
- Xavier Darcos, costume cravate

- Laurence Parisot, pantalon + veste longue + grand foulard chamarré

- Carla Bruni, en jeans et petit top (à manches, pas de rhume !) + i.pod dans les oreilles (casque visible autour de la tête) et tél. portable
- Valérie Pécresse, en tailleur ou pantalon ou jupe, chemisier blanc.

- Albert Einstein, pantalon velours côtelé et pull jacquard.

- Madame Loyal. Habillée comme elle veut, mais avec sa belle voix, sonore. Rôle double, elle sera aussi musicienne et chanteuse (pour la chanson finale). Rôle pouvant être adapté en Monsieur Loyal.


La première de cette pièce a été donnée lundi, comme prévu:



Pour voir la vidéo complète ( en 7 parties) de cette soutenance, il vous suffit d'aller sur le blogue de la coordination enseignement supérieur et recherche de Grenoble, ou de vous brancher sur You Tube, et faire défiler les 7 fichiers intitulés "Bouygle".

Voici le premier, avec la présentation des personnages:



Les enseignants chercheurs, et leurs étudiants, ont bien compris que tous les moyens de l'intelligence étaient bons pour répondre à monsieur Sarkozy et madame Pécresse. Vous pourrez trouver, sur le site de Fabula.org, deux pastiches littéraires et une lettre ouverte "d'une grosse feignasse".

Il y en aura d'autres demain.

Madame Pécresse à l'Assemblée.

Mais il ne faudrait pas que les démêlés de madame Pécresse avec les enseignants chercheurs, à propos de leur statut, ne soit "l'arbre qui cache la forêt", comme on dit parfois quand on ne sait pas trop ce que l'on dit.

Il y a aussi ce projet de réforme du recrutement et de la formation des futurs enseignants dont les effets catastrophiques sont prévisibles.

Un "point de vue", publié par le journal Le Monde, et signé de onze professionnels reconnus, les décrit avec beaucoup de précision.

Cet article, très lucide, qui montre une vraie connaissance des problèmes et des enjeux, est à lire en totalité. Je ne citerai que sa conclusion:

Que faire devant tant d'irresponsabilité et tant d'irrespect envers les acteurs de la formation ? Au regard des délais, il n'y a plus d'autre solution : les parents d'élèves, appuyés par les parlementaires et les élus locaux attachés à la qualité de notre école, doivent demander l'arrêt d'urgence de ce train fou. Nous en sommes convaincus, le gouvernement devra alors cesser de s'entêter et retirer sa "réforme", maintenir une année de plus les concours actuels, prendre le temps d'évaluer l'existant et organiser l'indispensable négociation. C'est l'esprit républicain et c'est le simple bon sens. Mais il faut agir vite.

L'article est intitulé: Formation des professeurs : parents d'élèves, si vous saviez...

On n'est pas obligé d'être parent d'élève pour le lire, et le faire passer (on le trouve aussi reproduit sur Fabula.org).

7 commentaires:

JBB a dit…

Ce qu'il y a de génial, c'est que Sarko s'est attaqué à des gens qui ont un max de répondant dans le domaine des lettres et de l'image. Et que leurs réactions sont originales, créatives, intelligentes… bref, presque parfaites. Sans doute seraient-ils moins résistants face à une escouade de CRS, mais là : chapeau !

Guy M. a dit…

N'oublie pas que nous avons aussi de bonnes équipes de rugby universitaires.

JBB a dit…

Soit. Mais quand même : ça vaut pas un bataillon de mineurs lorrains…

Guy M. a dit…

Avec des boulons ?

JBB a dit…

:-)

Avec, bien entendu.

(Mais même sans, ils feraient reculer pas mal de colonnes blindées…)

Anonyme a dit…

vivement qu'ils se fédèrent,
les chercheurs universitaires
créatifs et les bataillons de mineurs! je veux voir cela!

Guy M. a dit…

On ira tous voir, j'espère. Et plus, si affinités.