samedi 27 juin 2009

Dans la famille Mitterrand, le neveu

Depuis mardi soir, date à laquelle la nouvelle prématurément divulguée fut confirmée, une grave question m'embarrasse: monsieur Frédéric Mitterrand, nouveau ministre de la Culture et de la Communication, saura-t-il bafouiller avec autant de talent que madame Christine Albanel devant les élu(e)s de l'Assemblée Nationale ou du Sénat ?

On peut craindre que cette interrogation n'ait été absente des préoccupations de notre président lors de sa nomination.

Certes, cette opération ramasse-miettes de l'Histoire a dû être sérieusement pensée, et elle a été rondement menée, par l'escadron sarkozien des chasseurs de têtes ministérielles. Mais pouvaient-ils vraiment rater, dans les différents couloirs où il traîne depuis toujours, l'hydrocéphale hollywoodien à l'illustre patronyme ? Bien que retiré, loin des micros où il avait accoutumé d'étaler sa culture, l'ex grand jeune homme godiche des Lettres d'amour en Somalie avait laissé derrière lui le ton de sa voix célébrant interminablement tout le clinquant glamoureux conventionnel des rêves de stars. Ils ne pouvaient franchement pas l'oublier, tant cette scie est entêtante comme une mélodie de Michael Jackson*, et le nom de Frédéric Mitterrand devait être en réserve depuis longtemps sur leurs tablettes, comme titulaire remplaçant.

Ont-ils cherché à imaginer cet amateur éclairé de l'éloquence accumulative tentant de déployer ses lassantes périodes à rallonge devant un hémicycle goguenard, frondeur, chahuteur ou, c'est plus rare, indigné ?

Nous nous réjouissons de ce que cela pourra donner...

En attendant, mon neveu joue les portiers d'hôtel stylés.

Alors qu'un grand vent d'espoir souffle sur le monde de la culture, au point que j'ai renoncé à sélectionner quelques liens, je ne peux que vous recommander d'aller faire un petit tour sur la chronique de l'excellent Pierre Marcelle Culture sans vergogne, ruine de l’âme.

Oui, je sais, Pierre Marcelle est un chroniqueur agaçant...

Mais quelqu'un qui agace (entre autres) Laurent Joffrin, n'est pas nécessairement mauvais.


* De son côté, FM ne pouvait rater ça:

Sur l'antenne de Europe 1 vendredi matin, le nouveau ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a rendu hommage à Michael Jackson. "On a tous un peu de Michael Jackson en nous, c'est quelque chose de fascinant", a affirmé le nouveau ministre. "Si j'avais pu rencontrer Michael Jackson et lui dire que ce que je peux représenter de la culture française lui rend hommage, je l'aurais fait tout de suite", a-t-il dit. "C'était un musicien génial, qui a réussi à se mettre au carrefour de toute sorte de courants musicaux", a salué Frédéric Mitterrand.

"Fascinant", "génial", la Villa Médicis ne l'a pas changé, notre Frédéric...

4 commentaires:

grosse bourse a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
grosse bourse a dit…

Quelle ramassi de merde de la bouche des politiques, tous les mêmes, mais là c'est quand même flagrant à quelle point sa sonne mal...

"On a tous un peu de Michael Jackson en nous, c'est quelque chose de fascinant"

Oh oui, c'est vrai, je n'avais jamais observé que j'avais un peu de Michael Jackson en moi, merci monsieur le porte parole de la connerie française.

JBB a dit…

@ Grosse bourse : C'est clair, vu comme ça, on a aussi tous en nous quelque chose de Lara fabian, de Nicolas Sarkozy et de Goebells (point Godwin atteint à la vitesse de la lumière…) réunis. Mais bon, c'est habituel que les nécros ministériels et prétendus hommages gouvernementaux ne constituent rien d'autre qu'un vague mariage d'une notice Wikipedia et de quelques grandes envolées lyriques. Ceci dit, il faut avouer que F.Mitterrand a fait fort...

@ Guy M : "Alors qu'un grand vent d'espoir souffle sur le monde de la culture"

C'est peu de le dire. Carrément un ouragan pour le coup…

Guy M. a dit…

Oui, FM est un grand.

D'ailleurs, il a les mêmes initiales que l'autre...