lundi 17 novembre 2008

Le droit à l'image




Les grandes manœuvres de ces derniers jours ont permis à la lutte anti-terroriste de prendre corps de manière spectaculaire. Elle a, entre autres choses, profité des couleurs de l'automne corrézien pour faire image.

Comme celle-ci:


Composée avec un grand souci de mise en place picturale, cette photographie rate de peu le classement dans le catégorie chef-d'œuvre. A mon avis, il eût suffit de placer un troisième cagoulé dans la perspective, de gommer les échafaudages sur le mur de l'église, de déplacer la voiture qui arrête trop tôt le regard, et c'eût été parfait: nous aurions eu une approche un peu onirique (mais pas trop) )à la manière de Paul Delvaux (par ailleurs grand amateur de chemins de fer...).

On discutera longtemps de la nécessité de photographier ces policiers avec une cagoule. Quelle peut bien être l'utilité de cet accessoire dans l'exercice de la profession de ces professionnels de l'investigation ? A part faire peur aux jeunes enfants, qui les prennent pour croquemitaine, et faire rire les vieux enfants, qui, comme moi, ont encore souvenir des combats de catch truqués entre le bourreau de Béthune et l'Ange Blanc...

Le bourreau de Béthune.

La seule raison plausible, à mon sens, est que pour être policier, on n'en est pas moins homme, et que tout homme doit pouvoir garder son droit à l'image.

D'autant plus que les magnifiques photographies qui ont été prises la semaine dernière vont resservir. C'est comme ça que ça passe, chez MacJournal...

J'en veux pour preuve cette anecdote que m'a signalée un jeune camarade, et que l'on peut trouver en détails ici.

Pour illustrer un article comportant une entrevue avec le politologue Jean-Yves Camus, spécialiste des extrémismes, le magazine LePoint.fr a utilisé la photo d'un groupe de jeunes gens plus ou moins masqués et/ou démasqués. L'un d'entre eux vient de lancer un objet de nature indéterminée.

La légende de la photo nous indique: "L'ultra-gauche est constituée de quelques centaines d'individus à l'échelon national, le plus souvent issus de la bourgeoisie éduquée © OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP."

(Comme je ne fais pas non plus partie de la bourgeoisie non-éduquée, je ne proteste pas.)

L'image du Point.

Cette photographie a, en réalité, été prise lors d'une manifestation anti-blocage, à la Sorbonne, organisée par des étudiants assez éloignés de l'ultra-gauche: le Rassemblement des Étudiants de Droite et le Renouveau Français.

Si vous regardez la banderole qui se trouve à droite de l'image et comparez avec la banderole complète de la photo suivante, vous pourrez noter une certaine similitude...

Image tirée d'un article sur
la Fédération des Etudiants contre le Travail Perturbé.


Le courageux étudiant photographié en train de lancer un projectile va-t-il porter plainte contre la rédaction de LePoint.fr pour non-respect de son droit à l'image ?

Je ne sais.

En tout état de cause, cela illustre bien les risques que l'on prend à se faire tirer le portrait sans cagoule.

7 commentaires:

PortePorte a dit…

Curieusement (?) les commentaires du site du Point au sujet de cette photo ont été soigneusement modéré a priori et certains effacés a posteriori.

Ne restent que les "comz" de l'ultra-droite.

Super.

Guy M. a dit…

L'ultra-droite, c'est déjà sorti ? je croyais que c'était encore au stade de prototype...

Le Charançon Libéré a dit…

Dans le panel, tu as même les militants centristo-bayroutistes de l'ultra-centre. Les plus méchants, tant ils cachent encore mieux leur jeu que les autres.

Guy M. a dit…

L'ultra-centrisme, on ose à peine l'évoquer: ça ressemble trop à un trou noir central.

myrage a dit…

@ porteporte : j'allais demander à Guy s'il avait laissé un commentaire, comme le permettent certains pointéfères, mais s'ils sont modérés, bien sûr!
Reste donc à enregistrer la gueule du type...
A+

myrage a dit…

Je viens de "feuilleter" les commentaires, on pourrait presque, non seulement donner les tendances de chacun de leurs auteurs, mais le groupe au nom duquel ils polluent le site du point.
Beuh. On se croirait sur wikipedia...

Guy M. a dit…

Je n'ai pas lu les commentaires du Point.

Il faut faire très fort pour "polluer" Le Point, qui est assez nauséabond en temps normal.

;-)