mercredi 16 mars 2011

Sans surprise

Aujourd'hui, je me contente de vous renvoyer vers deux billets d'une drôlerie désopilante auxquels vous avez échappé dans l'Escalier qui bibliothèque.

J'avais bien songé à les écrire, mais mes deux petits collègues

Claude Allègre

et Jacques Attali


ont remis leurs copies avant moi.

(Pour lire leurs billets, cliquer sur leurs trombines.)


3 commentaires:

Chomp' a dit…

Ouais, mais alors faut être très bon public, et avoir beaucoup envie de rire.

Ou alors être très peu Japonais ...

Guy M. a dit…

La rigolade n'est plus ce qu'elle était...

Apprenons à rire jaune. Ces deux baudruches peuvent aider quand même, non ?

pièce détachée a dit…

En fait c'est toi qui les a écrits :

1) plus Attali qu'Attali, toi seul peux le faire ;

2) traduire «silence» par «gap en anglais», on voit bien qu'à lire Sylvia Plath, tu fais des progrès.