lundi 26 mai 2008

Robuste constitution

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."
Article 35 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen,
préambule de la Constitution de l'an I (1793).



Pour une fois, on a gagné quelque chose!

Je veux bien sûr parler de la Palme d'Or du festival de Cannes qu'on attendait depuis 21 ans.

Pour arroser ça, je vous offre un petit florilège musical sur notre hymne national.

J'ai évité de vous mettre la version pour malentendants de Mireille Matthieu et la version pour malembouchés de Michel Sardou, mais j'ai trouvé celle du célèbre XV de France qui décape pas mal non plus.

Je regrette beaucoup de ne pas avoir trouvé sur la toile, qui est un peu trouée par endroits, un florilège des interprétations de la Marseillaise par nos hommes et femmes politiques. Les plus âgés parmi nous se souviennent avec beaucoup d'émotion, qui n'a rien de patriotique, des versions de Raymond Barre ou de Valéry Giscard d'Estaing… Pas de traces. Dommage!

Sic transit gloria mundi.

Et ploum ploum tra lala.

free music


Je ne sais pas si la Constitution de la Cinquième République dit que la Marseillaise est bien notre hymne national, et j'ai décidé que cela me laissait indifférent… Dans le cas contraire, je pourrais toujours consulter ce site de l'Université de Perpignan, où se trouvent réunis les textes des constitutions françaises.

De toute façon, je crains que cette interrogation ne soit d'une extrême futilité face aux projets de "réforme" de la Constitution, sur lesquels le peuple français ne sera pas appelé à se prononcer.

Seuls en effet les parlementaires et les sénateurs feront à nouveau le voyage à Versailles (mais qu'y a-t-il à Versailles qui les attire à ce point ?) pour épargner au bon peuple le souci de réfléchir à l'encadrement constitutionnel des pouvoirs dans notre démocratie modèle. Grande économie de paracétamol et d'aspirine! Champagne à la Sécu!

Si malgré cela vous voulez réfléchir un peu à ce qui se prépare, ne perdez pas votre temps à me lire, mais allez plutôt sur le blog Republicæ , lire les billets intitulés Changement de régime et postés par Françoise aux-talents-innombrables (elle mérite bien cette épithète homérique!) A son talent d'illustratrice (certains dessins valent un long billet), Françoise réunit l'art de décortiquer un article de presse (ici un entretien avec Marie-Anne Cohendet, professeur de droit constitutionnel à l'université Paris I, paru dans le Contre-Journal) , d'y accoler des références pertinentes qu'elle semble seule à pouvoir trouver sur la toile et d'y joindre, parfois avec beaucoup de malice, des citations qui éclairent les convergences ou contradictions.

Elle nous promet quatre billets… Les trois premiers sont disponibles en passant par votre fournisseur d'accès habituel…

Bonne lecture.

4 commentaires:

Françoise a dit…

Oh ! la la ! Oh ! la la ! Je ne vais pas m'en remettre, c'est trop là. je suis rouge de confusion.

Je ne sais quoi dire à part Merci !

Gilles a dit…

Si vous saviez le nombre d'heures que Françoise consacre à la recherche préparatoire à la rédaction de ses billets et à la réalisation de ses illustrations, sans compter les quatre révisions et la vérification des sources (que nous faisons ensemble), vous l'admireriez encore plus !
 
G.

Guy M. a dit…

Françoise,
La sincérité ne doit pas te faire rougir...

Gilles,
Pardon d'avoir oublié la part qui te revient.

Merci donc à tous deux!

Françoise a dit…

Merci à toi, Guy.


Sans Gilles (grand technicien informatique et aide précieux, nos blogs n'existeraien pas.

(Je ne sais jamais comment répondre à des compliments.)