jeudi 24 février 2011

Sens de la fraternité

Je ne me souviens pas que, dans le seul pays du monde arabe que je connaisse un peu, on m'ait un jour appelé "mon fils". Les vieux messieurs du café Riche, au Caire, qui avaient lu Baudelaire, et peut-être aussi Montesquieu, m'ont salué, en français, en m'appelant "monsieur".

Mais un peu partout j'ai été accueilli comme un frère.

Cette fraternité-là, que j'ai acceptée, j'espère ne jamais l'avoir oubliée.

A preuve, peut-être, cette colère qui me prend à lire certaines déclarations...

Mais cela ne fait pas un billet.


PS : C'est peu, mais toujours ça.

Halte aux massacres en Lybie !

Solidarité avec les luttes de tous les peuples arabes

Le Comité Sidi-Bouzid et le Comité de solidarité avec la lutte du peuple égyptien proposent à l'ensemble des collectifs de soutien, marocains, algériens, tunisiens, égyptiens, yéménites, libyens, palestiniens ainsi qu'aux organisations associatives, syndicales et politiques françaises, de se rassembler samedi 26 février, l'occasion de la manifestation prévue dans le cadre de la semaine anti-coloniale. Les organisateurs proposent à l'ensemble de nos associations de rejoindre la tête de la manifestation

pour dire :

  • Halte aux massacres des populations en Libye, à Bahreïn et au Yémen !
  • A bas les dictatures ! Halte au soutien aux dictatures !
  • Halte à l'islamophobie et à la xénophobie d'État !

Les processus en cours dans les différents pays arabes et du Moyen Orient, portent tous l'aspiration immédiate à la démocratie, à la chute des dictatures, et à la justice sociale.

Solidarité sans ingérence avec les luttes de tous les peuples arabes !

Manifestation samedi 26 fevrier 2011
15 heures place de la République - Paris
en direction du ministère des affaires étrangères

Premiers signataires : Comité Sidi-Bouzid, Comité de Solidarité avec la lutte du peuple égyptien, ACHR...

12 commentaires:

Christine a dit…

A Alençon, c'est à 11h Place de la Magdelaine, le rassemblement de soutien aux peuples en lutte

yelrah a dit…

Ils étaient où ces comités pour la Tunisie ? L'Egypte ?
La Lybie c'est plus porteur ?

Guy M. a dit…

@ Christine,

Il y a sûrement d'autres rassemblements en France, mais je n'ai pas trop cherché...

@ yelrah,

Ces comités se sont formés dès le début, ont appelé à des rassemblements, mais leurs actions ont été peu relayées (et parfois dispersées lorsque cela se passait devant les ambassades).

yelrah a dit…

Et d'après toi pourquoi on les relait pour la Lybie ? *sifflote*

Sue Pollet a dit…

Au hasard : pour se refaire une virginité ? (air dégagé et candide)

emcee a dit…

Il doit bien y avoir de tout, là-dedans (dans ce genre de comités).
La surprise provoquée par les premières révoltes qui a conduit à un manque de réactivité, les gens sincères qui sont horrifiés par l'attitude de Khadafi et ses discours allumés ... et tous ceux qui en profitent en catimini pour mettre la main sur le pétrole libyen, et qui arment les opposants.
Parce que la révolte en Libye est atypique: les manifestants sont armés, et, curieusement, ils ont pris le contrôle ... des puits de pétrole.
D'autre part, le pays semble complètement divisé, contrairement à ce qui s'est passé en Tunisie ou en Egypte.

C'est à se poser des questions.

Guy M. a dit…

J'ai l'étrange impression qu'on ne parle pas de la même chose...

Les comités signataires de l'appel que j'ai relayé sont des comités formés dès le début des révoltes. "Comité Sidi-Bouzid" est un nom assez clair, et la solidarité avec le peuple égyptien s'est exprimée aussi tôt (voir les rendez-vous quotidiens au métro Couronnes - photos sur "l'œil des chats", voisin de palier).

Il est possible que vous parliez d'un soutien plus "officiel", mêlé de géopolitique pétrolière...

Ce n'est pas celui-là que je relaie.

PS : Il aurait plutôt tendance à alimenter la rage que je ressens en entendant s'expliquer les marchands d'armes au moment où ces armes parlent. Rage qui fait que ce billet n'est qu'un billet avorté.

emcee a dit…

Ce n'est pas une critique de ce que tu as écrit, pour ma part, mais une sorte de remise en perspective.
Il y a, d'une part, des gens sincèrement indignés par les massacres, dont nous sommes, et, d'autre part, toute une nébuleuse que nous ne maîtrisons pas, à cause des intérêts que représente la Libye pour l'oligarchie mondiale.
Que Khadafi soit allumé et qu'il fasse tirer sur tout ce qui bouge ajoute à la confusion et empêche la lisibilité.

Enfin, c'est ce que je pense en l'état actuel des choses.

Maintenant, cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas s'indigner contre les massacres de la population en Libye, évidemment.

pièce détachée a dit…

@ emcee (avec une bise de pétroleuse) :

Que le Khadafi gesticulant (sur ordre ou autrement) «ajoute à la confusion et empêche la lisibilité», ça arrange tout le monde : un tel monstre à nos portes en un clin d'œil, c'est tout miracle et bénef. Les autres (Tunisie, Égypte) avaient quand même une image un peu trop soft. Là, on lit sur le site du Monde plein de commentaires sérieux appelant à un raid militaire international sur la Lybie. Super ! Ça peut se faire, rapport aux contrats pétroliers, front anti-immigrés, j'en passe. Il suffit de suivre le haro soutenu contre les avoirs de Khadafi, comparé à la tiédeur vis-à-vis de ceux de Moubarak et plus encore de Ben Ali. Bref, je ne crois à rien de ce qui se passe «là-bas» (sans parler de l'horrible quotidien du Mexique, je sais même pas où c'est).

@ Guy (avec une bise de buse) :
Albert Cossery. Un billet sous peu ou la mort certaine, tu choisis.

Christine a dit…

Oui, on s'était déjà rassemblé en soutien aux peuples d'Égypte et de Tunisie. Et c'est la continuation du soutien avec l'idée qu'une révolution sociale doit suivre les "révolutions" politiques

Et puis à force de faire tâche d'huile, la révolution sociale arrivera ici :-)

emcee a dit…

Salut, Pièce détachée (et bise à toi aussi :-)
Tout à fait d'accord. Il y a des enjeux énormes en Libye, pour les US et la plupart des grand pays européens. Ils avaient réussi à apprivoiser Kadhafi pour exploiter son pétrole et voilà que le peuple se met à rouspéter qu'il ne veut plus d'une dictature! La grosse tuile.

Bien d'accord, Christine, qu'il faut soutenir le peuple de Libye. Mais je suis très pessimiste sur l'issue de cette affaire. Parce que je ne sais pas si le peuple ne se fait pas bien plus balader qu'en Tunisie et en Egypte.
Ce qui rassure un peu, c'est de voir que dans ces deux pays, ils continuent de se battre.
Espérons que de tout cela, sortira une véritable révolution sociale, en effet.

Guy M. a dit…

Vous lisant, j'oscille entre un scepticisme de premier degré et un scepticisme de second degré, et ne sais sur quelle marche me poser. D'où l'apparition d'un troisième degré.

M'en vais y penser...

Du marche-pied de ma quatrelle qui ronronne déjà, tout heureuse de retrouver les confins du Lot et de l'Aveyron, véritable trou noir de l'internet, je vous salue...

(Et pour Cossery, y aura un peu de délai...)