mercredi 11 avril 2012

Fermeture momentanément définitive

... ou définitivement momentanée, allez savoir.

Mais pour l'instant, c'est comme ça.

PS : L'image a été empruntée à la galerie de Grand'Pa, où il est possible de l'admirer en haute définition.

12 commentaires:

Dorémi a dit…

Eh, t'en vas pas comme ça…

http://la-feuille-de-chou.fr a dit…

lâcheur!

Anonyme a dit…

hého, qu'est-ce que c'est que cette mauvaise plaisanterie ?? c'est du propre !!! et tu crois pouvoir t'en sortir comme ça ???

Marianne a dit…

J'espère que la cause est recevable !

Guy M. a dit…

Si l'on dit que le provisoire dure longtemps, la sagesse des nations reste muette sur le momentané.

Quant au définitif, par les temps qui courent, on ne peut rien en dire...

myrage a dit…

"Eh, t'en vas pas comme ça..." pas mieux!

Anonyme a dit…

Ter, non, t'en va pas comme ça, qui lira aussi bien pour nous la presse de province ?
Guermantes

yelrah a dit…

Malin pff !
Au moment ou je retrouve le lien ...

pièce détachée a dit…

Non, Guy, c'est pas possible.

Sortant enfin d'une galère télescopique, éreintante, multiforme et sans connexion, je rebranche tout dans le vrac du déménagement et viens ici sans tarder. J'ai moi-même un bel escalier, une bibliothèque dont certains livres s'échappent déjà d'eux-mêmes des cartons, et juste au moment où je me sens bien dans mon chez-soi modeste et magnifique, c'est toi qui t'en vas.

Sans ton escalier à toi, la perceuse ira de travers, les bouquins de guingois, et tout se jettera dans l'ineptie branlante.

Seule ta parole peut m'aider à remonter ces étagères (une centaine de trous, chevilles Crampon® de huit et vis assorties).

Non, Guy, ça ne se peut pas.

Olivier et Danielle a dit…

why ?

Dorémi a dit…

Dis, quand reviendras-tu ?

marie a dit…

salutation à vous à qui je n'écris pas,
mais auprès de qui je me ressource, je viens rire, m'émouvoir, trouver des raisons à ma colère...
que cette élection est triste sans votre éclairage!
revenez vite...